ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Midi-Pyrénées

Bâtiment

Action régionale

Le Schéma Régional Climat-Air-Énergie de Midi-Pyrénées fixe comme objectif, à l'« horizon 2020 », de rénover 60 % du parc résidentiel construit avant 2000 et 40 % du parc tertiaire.

Les efforts pour atteindre cet objectif doivent nécessairement être accompagnés :

  • d’une réflexion portant conjointement sur le bâtiment et les déplacements, un aller-retour journalier domicile-travail de 30 kms générant sur l’année autant de gaz à effet de serre que la consommation d’énergie d’une maison neuve de 100 m² ;
  • d’un choix judicieux de matériaux et équipements peu consommateurs d’énergie au stade de leur fabrication (dite « énergie grise »), le poids de la phase travaux étant non négligeable dans le bilan global du cycle de vie d’un bâtiment ;
  • de l’étude d’un scénario intégrant la production locale d’électricité, à l’échelle d’un bâtiment ou d’un quartier, en liaison avec le développement des smart grids (réseaux de distribution d’électricité intelligents) ;
  • de l’association, très en amont de la démarche, des usagers actuels ou futurs, pour obtenir leur adhésion et induire des changements de comportement indispensables à la réussite de l’opération.

Cette démarche est d’ores et déjà intégrée - pour une construction neuve - dans le label Bepos (bâtiments à énergie positive), proposé par l’association Effinergie.

Outre les économies d’énergie, les autres enjeux de la démarche de qualité environnementale (économies d’eau et d’espace, réduction des déchets, confort et santé…) ne doivent pas être sous-estimés.

L’ADEME et la Région Midi-Pyrénées, à travers leurs programmes d’actions et de soutien, y sont particulièrement attentifs.

Pour promouvoir la durabilité du parc bâti de Midi-Pyrénées, l’ADEME a ainsi décidé, en priorité :

Aider les gestionnaires de patrimoine et les territoires à bâtir une stratégie de rénovation de leurs bâtiments

Des constructions neuves encadrées par la réglementation

La réglementation thermique « RT 2012 » limite à 45 kWhep/m²/an la consommation conventionnelle d’énergie (en Midi-Pyrénées) pour les logements neufs, en introduisant la nécessité d’une conception plus bioclimatique.

La prochaine échéance de 2020 renforcera cet objectif, en visant la construction de bâtiments à énergie positive (consommation compensée par la production d’énergie).

Pour devancer cette évolution, visez d’ores et déjà les performances et la démarche du label Bepos (proposé par l’association Effinergie).


Bâtiment à énergie positive de la société Gamba acoustique (31)

La rénovation énergétique du bâti au cœur des enjeux

80 % de la ville de 2050 étant déjà construite, une stratégie de réhabilitation des bâtiments existants s’impose, l’enjeu étant de diviser par quatre les consommations d’énergie finale du parc à l’horizon 2050. La première étape fixée par l’État est un gain de 38 % de ces consommations d’ici à 2020.

Quelle stratégie de rénovation conseiller ?

Démolir et reconstruire ?
C’est la solution de dernier recours, la réhabilitation étant, sauf cas particulier, largement plus économique d'un point de vue financier ou encore au niveau de la production de déchets, de la consommation d’énergie et de matières premières.

Rénover en visant le facteur 4 ?
Économiquement difficile aujourd’hui, ce scénario doit être étudié pour pouvoir bâtir un programme de travaux cohérent, planifié, avec une analyse en coût global actualisé et éviter ainsi une situation de non retour.

Ne pas oublier :

  • d’intégrer l’adaptation du bâtiment au changement climatique ;
  • de répondre à la problématique du confort d’été ;
  • de faire l’analyse de l’ensemble des flux (eau, déplacements et production locale d’électricité).

L’ADEME soutient, sous certaines conditions, les diagnostics énergétiques de bâtiments ou de parcs de bâtiments (hors particuliers). Ce diagnostic aidera un maître d’ouvrage à bâtir une stratégie, sous réserve que la commande soit claire et le prestataire compétent.
Pour vous aider, l’ADEME a établi un cahier des charges précis, téléchargeable sur notre site Diagademe ainsi qu’un guide d’aide au diagnostic à l’attention des bureaux d’études. Des formations existent également : renseignez-vous !

Particuliers :

  • l’ADEME a confié la mission de conseils en économies d’énergie aux Espaces Info Énergie, membre du réseau des « Points rénovation info service » mis en place dans le cadre du Plan de rénovation énergétique de l’habitat,
  • l'ADEME a contribué à la création de 4 platefomes locales de la rénovation énergétique, destinées à proposer aux ménages une offre globale de services d’accompagnement, depuis la phase de conception du projet jusqu’au suivi des performances énergétiques après réalisation des travaux (audit énergétique avant et après projet, aide à la consultation et à la sélection des entreprises, à la réalisation du plan de financement et des démarches administratives, au suivi du chantier…).

Vous souhaitez consulter les critères d’aide de l’ADEME ou déposer une demande de soutien financier ? Voir la rubrique « Notre offre ».


Rénovation énergétique de niveau BBC du Siège social de la CAPEB 31 (isolation par l’extérieur par des panneaux en fibre de bois)

Que faire à l’échelle d’un territoire?

Mobiliser tous les acteurs, en vous appuyant sur différents relais : Espaces Info Énergie, Agences locales de l’énergie, Conseils en énergie partagés, CAUE, ADIL, Chambres consulaires… De nombreuses structures existent sur votre territoire.

Elles disposent de compétences en bâtiment et en énergie. Elles ont des missions spécifiques, des cibles particulières et peuvent travailler de manière concertée à l’échelle d’un territoire pour contribuer à la mise en œuvre d’un plan d’actions en faveur de la rénovation des bâtiments, à l’instar des Plans Climat Énergie Territoriaux (PCET).

Haut de page

Promouvoir des opérations exemplaires de bâtiments durables

L’ADEME – dans le cadre du PREBAT (Programme national de Recherche et d’expérimentation sur l’Énergie dans le Bâtiment) – et la Région Midi-Pyrénées (dans le cadre de son Plan Midi-Pyrénées Énergies) lancent chaque année, depuis 2007, un appel à projets pour promouvoir des opérations exemplaires de bâtiments économes : constructions et rénovations économes de qualité environnementale, exemplaires et reproductibles.

Le service Qualité construction de la DREAL et les CAUE de Midi-Pyrénées sont associés à l’analyse des projets.

 

. Lauréats 2014 de l'appel à projets régional "Bâtiments économes de qualité environnementale en Midi-Pyrénées" : présentation synthétique des 6 projets (PDF - 624.5Ko)

. Fiches régionales de retours d'expériences

. Bilan 2007-2012 de l'appel à projets régional (PDF - 1.6Mo)


Lauréats de la session 2012 de l’appel à projets « Bâtiments économes »

 

La qualité environnementale des bâtiments est une démarche globale, qui permet à leurs occupants de vivre et de travailler dans des locaux plus confortables, plus économes, plus respectueux de l'environnement et de leur santé.

Elle nécessite des efforts de l'ensemble des acteurs (maître d'ouvrage, professionnels du bâtiment, fournisseurs et utilisateurs) au niveau de l'organisation, de la conception, de la mise en œuvre, du financement, et aussi de l'utilisation, de l'entretien-maintenance et de la déconstruction.

Quelques outils en la matière :


Construction du futur Siège social de la société Ecocert à l’Isle-Jourdain (32) – Projet lauréat 2010

L’ADEME et la Région Midi-Pyrénées peuvent soutenir les candidats potentiels à l’appel à projets « Bâtiments économes » désirant se faire accompagner par un AMO QEB (assistant à maîtrise d’ouvrage Qualité environnementale des bâtiments).

La mission de l’AMO QEB doit commencer dès le début de l’opération, pour aider le candidat à bien cadrer les usages, les besoins, analyser les potentialités du site … et se poursuivre au-delà des travaux.

Cette mission peut intégrer certaines prestations requises pour candidater à l’appel à projets :

  • calcul des émissions de gaz à effet de serre, de la quantité de matériaux biosourcés… ;
  • suivi d’indicateurs en phase chantier, sensibilisation des entreprises, bilan du chantier vert… ;
  • suivi des performances et indicateurs des premières années post-travaux.

Vous souhaitez consulter les critères d’aide de l’ADEME ou déposer une demande de soutien financier ? Voir la rubrique « Notre offre ».


École des Ponts jumeaux (livrée en septembre 2012) - Ville de Toulouse - projet lauréat 2010

Haut de page

Accompagner les entreprises du bâtiment dans la transition énergétique

En Midi-Pyrénées, le secteur du bâtiment regroupe 27 500 entreprises, soit 51 700 personnes (données 2012), dont 94 % d’entre elles comptent moins de 10 salariés.

Près de 70 % des travaux d’entretien-amélioration des bâtiments sont ainsi réalisés par des entreprises de petite taille (estimation nationale), notamment chez les particuliers.

Ces petites entreprises ne sont bien souvent pas armées à la conduite de chantiers de rénovation énergétique globale, enjeu majeur aujourd’hui.

En 2012, seules 1 000 entreprises et artisans de Midi-Pyrénées étaient titulaires de la mention « RGE ».

À partir du 1er juillet 2014, les particuliers qui réaliseront des travaux d’économie d’énergie seront obligés de passer par une entreprise titulaire de cette mention s’ils veulent obtenir un crédit d’impôt développement durable ou un éco-prêt à taux zéro.

Cette exigence devrait notamment inciter les professionnels du bâtiment à se former pour obtenir l’un des 8 signes de qualité « RGE ».

Aux côtés de la Région et de l’État, l’ADEME Midi-Pyrénées accompagne les professionnels du bâtiment de 3 façons :

  • le CerCAD (Centre de Ressources de la Construction et de l’Aménagement Durables) a été créé en 2010 par les 3 structures pour accompagner l’évolution des pratiques des professionnels; le CeRCAD est membre du réseau BEEP (Bâti Environnement Espace Pro) regroupant une vingtaine de centres identiques en France) ;
  • l’inventaire des formations existantes en Région sur ces thématiques est en cours ;
  • des plateformes PRAXIBAT sont également en cours de création ; ce sont des plateaux techniques permettant l’apprentissage du « geste juste » et l’échange de bonnes pratiques, notamment sur l’étanchéité à l’air.

À ce jour, en matière de réhabilitation, les acteurs de l’ingénierie du bâtiment (architectes, bureaux d’études) n’interviennent que sur des projets de taille significative (logements collectifs ou tertiaires) et très rarement sur des maisons individuelles.

Il existe pourtant un véritable besoin de maîtrise d’œuvre pour la conduite d’opérations de réhabilitation ambitieuses de maisons individuelles.

Haut de page

Faciliter la diffusion de bonnes pratiques

L’ADEME – dans le cadre des travaux du CeRCAD – a contribué à l’élaboration d’une grille d’évaluation de bâtiments durables.

Cet outil – dont la vocation est d’être aussi, à terme, un fil conducteur pour la conduite d’opération en Midi-Pyrénées – sert de base au CeRCAD pour éditer des fiches d’opérations détaillées, permettant un retour d’expériences sur une technique, une méthode et faciliter ainsi la diffusion des bonnes pratiques.

Les CAUE de Midi-Pyrénées ont également édité une série de fiches pratiques décrivant les systèmes constructifs les plus représentatifs du patrimoine bâti de la région.

Ce recensement est important car il contribue à la conservation des savoir-faire, participe à la formation des professionnels et prend en compte les qualités propres du patrimoine régional pour répondre aux exigences énergétiques et sanitaires contemporaines.


Liens utiles

Site du Centre de ressources ADEME pour les PCET

Il pour objectif d’accompagner au mieux les collectivités et territoires dans la construction et la mise en œuvre de leur Plan climat énergie territorial. 

En savoir plus