ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Midi-Pyrénées

Géothermie

La géothermie est une énergie locale, basée sur la récupération de la chaleur de la terre par l’exploitation des ressources du sous-sol, qu’elles soient aquifères ou non.

Présentation

Selon la présence ou non d’un aquifère et la température de la ressource, plusieurs technologies d’exploitation de la chaleur sont envisageables :

- Par échange direct de la chaleur, lorsque la température de la ressource le permet. La ressource est généralement un aquifère dit profond, la température augmentant avec la profondeur dans le sous-sol.

- Avec utilisation d’une PAC (Pompe à Chaleur), lorsque la température de la ressource ne permet pas un usage direct (géothermie qualifiée de très basse énergie, température de ressource inférieure à 30ºC).
Dans ce cas, la chaleur prélevée provient soit d’aquifères dits superficiels, par le biais de forages (systèmes dits « en boucle ouverte »), soit par échange avec le sol (systèmes dits « en boucle fermée »), la chaleur étant récupérée grâce à un fluide caloporteur qui circule dans un échangeur en contact avec le sol.


Thermes de Luchon
 

Les différentes techniques permettent de fournir de l’énergie pour des maisons individuelles, de l’habitat collectif, des bâtiments tertiaires. Elles peuvent également alimenter des réseaux de chaleur.

Le choix d’une solution par rapport à une autre devra être étudiée au cas par cas : typologie de l’utilisateur, ressource disponible (présence ou non d‘un aquifère), conditions d’accès et d’exploitation de cette ressource, contraintes règlementaires…

Pour les dispositifs équipés de PAC, il est possible de fournir de la chaleur (pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire), du rafraichissement ou les deux (alternativement ou simultanément), avec le même système de prélèvement de la chaleur.
Ce système est donc particulièrement adapté aux bâtiments ayant des besoins simultanés de chaud et de froid (établissements de santé par exemple).

Concernant l’échange direct de la chaleur, le système fonctionne généralement en doublet géothermique, comme pour les opérations sur aquifères superficiels (l’eau est pompée puis réinjectée). Cependant, compte tenu de l’importance des investissements, un réseau de chaleur est généralement associé. Ces réseaux, aptes à desservir plusieurs milliers de logements par opération, permettent ainsi de répartir la charge des investissements sur un plus grand nombre de postes de consommation.

Haut de page

État des lieux régional

Un atlas des potentialités de Midi-Pyrénées, en termes de ressources aquifères, a été réalisé en 2007 par le BRGM.

Midi-Pyrénées représente 7 % (soit 5,4 ktep) de la production nationale de chauffage urbain d'origine géothermique (81 ktep).

Potentiel géothermique de Midi-Pyrénées. Voir le descriptif détaillé ci-après
Potentiel géothermique de Midi-Pyrénées (Source ADEME/BRGM)

Exemples en Midi-Pyrénées d’utilisation de la géothermie :

  • Les stations thermales où l’eau est > 50ºC :
    • Ax les Thermes (09),
    • Luchon (31),
    • Bagnères de Bigorre
    • Cauterets (65)
  • Les forages pour la valorisation thermique :
    • Blagnac (31) : eau à 58ºC - réalisé en 1981 - chauffage de logements collectifs.
    • Lamazères (32) : eau à 57ºC - réalisé en 1981 – chauffage de serres pour plantes tropicales.
    • Nogaro (32) : eau à 50ºC – réalisé en 1986 – Chauffage de bassins piscicoles .

Actions de l’ADEME

L’ADEME peut apporter un soutien technique et financier aux collectivités ou aux entreprises qui souhaitent faire l'acquisition d’équipements performants de PAC.
Cette aide financière s’effectue dans le cadre du PRELUDDE 2 ou du Fonds Chaleur.

Les dossiers de demande de subvention sont élaborés en fonction de la technique envisagée pour le projet :

  • géothermie profonde
  • géothermie sur sondes verticales
  • géothermie sur eaux usées…

Forage en vue de l'installation d'une pompe à chaleur géothermale à Rieumes (31)