ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Midi-Pyrénées

Partenariats

Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Depuis 2000, l’ADEME a renforcé ses liens avec la Région Midi-Pyrénées (devenue Région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées au 1er janvier 2016), en signant à deux reprises avec l’État et cette collectivité une convention d'application pluriannuelle annexée au Contrat de Plan État-Région (2000-2006 et 2007-2013).

Devant le succès rencontré par ces deux précédentes conventions et pour répondre aux enjeux environnementaux et énergétiques de plus en plus prégnants, l'État, la Région et l'ADEME ont décidé de poursuivre et d'amplifier leur partenariat en signant une nouvelle convention pluriannuelle, adossée au Contrat de Plan État-Région 2015-2020.

Principes et domaines d'intervention

Compte tenu des orientations actuelles en matière de protection de l'environnement et des objectifs d'économie d'énergie définis par les politiques nationales, la Région, l'Etat et l'ADEME ont décidé de mener conjointement pour la période 2015-2020 une politique de maîtrise de l'énergie, de développement de l'économie circulaire, de protection de l'environnement et de développement durable, en cohérence avec les orientations données par la Loi sur la Transition Energétique pour la Croissance Verte, le SRCAE Midi-Pyrénées (Schéma régional climat air énergie), le plan déchets de l'ADEME et le plan Midi-Pyrénées Energies porté par la Région.

Cette politique conjointe prend forme au travers du soutien apporté par l'ADEME ou par la Région, ou par les deux simultanément, à des projets relevant des priorités suivantes :
. améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments : priorité donnée à la rénovation énergétique des bâtiments en lien notamment avec les objectifs du PREH (Plan de Rénovation Energétique de l'Habitat) Midi-Pyrénées;
. réduire les émissions de gaz à effet de serre et développer les énergies renouvelables, en priorité thermiques, en lien avec les objectifs du SRCAE ;
. développer l'économie circulaire afin de promouvoir des modes de production et de consommation responsables, c'est-à-dire à la fois moins polluants, moins prédateurs en termes de ressources et de milieux naturels, et limitant au maximum les risques pour l'environnement ;
. favoriser les actions de diffusion pour la transition énergétique et écologique vers un développement durable : démarches territoriales en lien avec le climat, l'air et l'énergie de type amélioration des connaissances, Plans Climat Energie Air Territorial (PCEAT), démarche Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte (TEPCV).

Un programme pour qui et pour quelles actions ?

Doté d’un fonds de 49 M€ sur 6 ans, cette convention pluriannuelle a pour vocation de venir en aide aux porteurs de projets régionaux (collectivités, entreprises dont notamment les PME/ PMI, établissements publics et parapublics, associations…) pour la réalisation d’études d’aides à la décision, d’investissements exemplaires ou innovants, d’actions d’observation, d’animations, de formation et de sensibilisation.